OUÂF

€20.85

KEMAL VAROL

Traduit du turc par Sylvain Cavaillès.
Broché, 256 pages
EAN : 9782491221010- 22 €

 Mikasa est un pauvre corniaud vivant dans les rues d’Arkanya, bourgade proche de Diyarbakır, la capitale symbolique du Kurdistan turc. Rejeté par sa mère pour s’être laissé caresser par un homme alors qu’il n’était encore qu’un chiot, il trouve vite refuge auprès d’une bande de chiens marginaux et tombe amoureux de la belle Melsa, mascotte du parti de ces « gens de l’Est » qui mènent contre l’État une drôle de guerre qui va bientôt basculer dans l’horreur.
 Nous sommes en 1993, moment le plus dur du conflit opposant la guérilla kurde à l’État turc. Kidnappé, au moment où il allait s’unir à son amante, par un tortionnaire de la contre-guérilla, Mikasa va devenir, bien contre son gré, chien démineur et se retrouver affecté, après une formation calamiteuse dans la capitale, à une caserne dans ses montagnes d’origine. Pauvre témoin privilégié des atrocités de cette sale guerre d’hommes, pire démineur que le règne canin ait jamais connu, amoureux transi dont le nom de Melsa ne quitte jamais les lèvres, Mikasa raconte son histoire tragique aux autres chiens qui peuplent le refuge où il s’est retrouvé après un mystérieux accident qui l’a laissé aux portes de la mort, le privant de ses pattes arrière.
 Grâce à une narration à deux voix qui vous tient en haleine jusqu’au bout, Ouâf transmet la vérité de ce qui fut vécu dans le Kurdistan turc au cours des années 1990, une vérité longtemps occultée par les médias officiels et qui éclaire les enjeux du conflit kurde en Turquie ainsi que les événements plus récents. Kemal Varol s’y révèle un romancier de premier plan sachant manier humour et engagement.